Faux documents et faux d’écrit. Que faire?

L’arnaque aux faux documents est devenue une réalité étroitement liée à notre société numérique actuelle, notamment dans le cadre des procédures administratives, tant au niveau privé qu’institutionnel.

 

Les experts de la police technique et scientifique, les experts de justice en écritures et documents, ainsi que les techniciens des cellules de lutte contre la fraude, rattachées à des nombreux services publics et privés, vérifient l’authenticité de milliers de documents au quotidien.

 

En fonction de la nature du litige, la victime peut avoir recours aux services publics, mais dans la plupart des affaires c’est les experts judiciaires en écritures et documents, plus connus en tant qu’experts graphologues, qui s’en occupent d’authentifier des signatures, des mentions manuscrites, de vérifier l’absence de manipulations frauduleuses sur les supports, les encres des documents suspects, ainsi que de confirmer l’origine, connue ou inconnue, d’une pièce soumise à expertise.

 

Habituellement, la prise en charge et l’étude préalable des dossiers est gratuite ou pas très onéreuse, ce qui permet aux victimes d’avoir un premier avis technique concernant l’authenticité d’un document.

 

Parfois c’est le juge chargé de l’affaire qui ordonne une mission d’expertise, lorsque l’authenticité d’une pièce versée au dossier est remise en question par l’une des parties.

 

Dans tous les cas, faire expertiser une signature, une mention manuscrite ou l’ensemble d’un document est toujours impératif pour prouver la présence d’une fraude documentaire, que ce soit préalablement au procès, pour accompagner un dépôt de plainte, ou pour appuyer une demande d’inscription de faux en écritures et documents pendant la procédure judiciaire.

 

Pour en savoir plus, visitez notre site : LFD Criminalistique.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.